"IL FAUT REVEILLER LA BELLE ENDORMIE"

Habitants du Centre Ville et de la Krutenau, nous nous sommes regroupés en association afin d'être entendus et respectés et de voir appliquée la législation sur le bruit. (cf. l'arrêté municipal du 9 juillet 1998 signé Roland Ries).

Une Charte de la vie nocturne a été signée entre la Ville et les Professionnels. Elle est censée ouvrir la voie à un dialogue, voire une médiation avec les riverains, mais n'a pas encore fait ses preuves.
Nous avons été invités à une première réunion de la Commission technique mais pas aux suivantes. Et nous sommes invités aux commissions plénières tous les trois mois. Nous allons voir si nous pouvons obtenir des résultats concrets en participant à ces instances. En tous cas les riverains y seront représentés.


Si vous aussi souffrez des nuisances nocturnes provoquées par des établissements voisins de votre domicile, contactez-nous : arren.strasbourg@gmail.com

Ne restons pas isolés face aux incivilités et au tapage nocturne !





lundi 15 octobre 2012

L'ARREN est invitée à commenter "l'arrêté anti-alcool" pour le Centre Ville sur France Bleu Alsace ce lundi 15 octobre 2012, a écouter sur ce lien:

Emission du 15 octobre de Tifany Antkowiak
Le 9 octobre 2012, la mairie de Strasbourg annonce un plan destiné à lutter contre les nuisances nocturnes liées à l'alcoolisation. Le discours sur ce thème a évolué, il nous était dit qu'il était difficile d'agir, si ces mesures sont appliquées on peut espérer une amélioration dans nos quartiers. Nous jugerons en fonction des résultats.



lundi 18 juillet 2011

On peut agir si on veut: A Lille par exemple...

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lille/actualite/Secteur_Lille/2010/11/06/article_nuisances-nocturnes-vers-la-fin-de-l-ouv.shtml

Un lettre à Madame Ramel et une video d'un habitant de la rue de l'arc en ciel

Madame,
dans le souci de contribuer à une prise de conscience plus précise et espérant recevoir à ce sujet des réponses constructives de la part de la municipalité, je vous fais parvenir en PJ un document vidéo vous montrant la situation à la fois intolérable et scandaleuse à laquelle les riverains de la rue de l'arc en ciel sont de plus en plus régulièrement confrontés maintenant quatre à cinq fois par semaine entre 23H00 et 02H00 du matin.

La nuit dernière (et je tiens une vidéo du même type à votre disposition) même une tentative de contact avec la police municipale, malheureusement totalement dépassée, s'est soldée par un échec.
1) Une dizaine de coups de téléphone à 01H00 au 0388841305 me faisait d'abord "tourner en rond" et me renvoyait pour les urgences au... 0388841305 !!!
2) Ayant finalement obtenu au bout de 25 minutes une personne de la PM, celle-ci m'a indiqué que d'autres priorités empêchaient une intervention immédiate. Le résultat : jusqu'à 04H00 une bande de personnes ne s'est en rien génée pour continuer à crier, rire, parler fort dans la rue et cela sans aucune gêne.

Lors de la dernière réunion de la commission de suivi de la charte de la nuit, nous avons fait preuve de beaucoup de compréhension et de volonté de dialogue constructif tant avec les professionnels qu'avec la municipalité. Cela a néanmoins des limites et ne peut être efficace que s'il y a une volonté forte et réaliste de la part des politiques. Nous n'avons rien contre des initiatives sympathiques, mais celles-ci doivent être accompagnées par des mesures crédibles tant pour les citoyens que pour toutes les autres personnes concernées par la fréquentation des établissements de la nuit. Que dire par exemple d'un gérant signataire de la charte incapable de respecter après la fermeture l'hygiène de la rue, alors qu'il s'y était engagé par une signature de la charte ? (cf. ma dernière vidéo sur l'état de la rue). A ce jour, nous pouvons ainsi légitimement nous poser la question si la charte est, dans son état actuel, encore une réponse appropriée...

Pour terminer, je tiens beaucoup à vous rendre attentive que beaucoup de personnes qui, aujourd'hui sont en souffrance de ces états de faits, sont les mêmes qui ont placé il y a un peu plus de deux ans beaucoup d'espoir dans cette majorité municipale. Il s'agit souvent de personnes, dont l'état de propriétaire de relève pas de la transmission d'un patrimoine, mais d'un travail au jour le jour. Il serait à mon sens extrêmement inopportun pour une municipalité se disant socialiste de croire le contraire et de ne pas utiliser cette situation pour établir quelque chose de plus constructif qui aboutisse à des résultats effectifs et palpables.

Vous remerciant pour toute l'attention portée à ces informations et requêtes, je vous prie de croire à l'expression de mes sentiments les meilleurs.
video
    

mardi 28 juin 2011

On reparle du rôle de la Police Municipale

Les nombreuses plaintes de riverains à propos du bruit nocturne font bouger les choses. La municipalité défend sa Charte de la Vie Nocturne. Ce peu être un moyen de réguler les choses mais cela avance doucement. Nous avons été inteviewé par France Bleu Alsace ce 27 juin. Nous demandons que les tenanciers soient responsables du bruit devant chez eux et que la Police municipale soit présente sur les lieux bruyant pour faire de la prévention. Si elle ne vient que sur appel, c'est presque toujours trop tard. Nous sommes en phase avec le demande de Monsieur Quintiliani (DNA 23/6/11)
Interview sur France Bleu Alsace du 27/6/2011 par Olivier Vogel

samedi 18 juin 2011

LA SALAMANDRE DEBORDEE

Depuis un certain temps on constate que la Salamandre organise des soirées rassemblant beaucoup de monde. Mais les portiers sont débordés et se contentent de filtrer les entrées, ou s'en prennent aux riverains qui viennent se plaindre . Il n'ont aucune maîtrise de la situation dans la rue d'ailleurs comment le pourraient-ils vu le nombre de personnes qui sont là. La Police Municipale appelée fait le minimum en verbalisant une personne qui urine devant eux ou en arrêtant un trafiquant de drogue mais n'intervient en rien pour le bruit et les incivilités.
Attention ne confondons pas, la foule des gens qui sont dans la rue à cette heure là (il est plus de minuit) ne sort pas de l'établissement mais attend d'y rentrer
Pendant toute la nuit le quartier va être envahi de personnes criant sans que quiconque ne fasse quoi que ce soit. Où sont les engagements du patron qui fait partie de la Commission de suivi de la Charte? 
On peut admettre des débordements exceptionnels pour certaines occasions (fête de la Musique ou autre) mais nous n'admettons pas que notre quartier devienne une zone de non droit toutes les semaines.

Cette vidéo donne une idée du bazar ambiant.

video

mercredi 15 juin 2011

Un bon point

Certains établissements ne se contentent pas du minimum syndical pour demander à leur clients de respecter le voisinage gage d'une cohabitation harmonieuse. Merci pour eux.